du 26 nov au 1er déc 2013

Lyon - Saint-Priest - Rillieux-la-Pape

La seconde édition de Micro Mondes, festival des arts immersifs, se déroulera du 26 novembre au 1er décembre 2013 à Lyon, Saint-Priest et Rillieux-la-Pape.
Une nouvelle occasion de découvrir 5 spectacles en totale immersion !

Théâtre, danse, cirque, arts plastiques, numérique et multimédia… Micro Mondes cherche à rendre visible des formes artistiques qui effacent les contours de la scène et de la salle, des spectacles intimistes que le public est invité à habiter, guidé par ses sens.
Le festival accompagne des artistes européens (France, Belgique, Espagne) qui conjuguent l’innovation (la recherche sur de nouveaux dispositifs de représentation) à une démarche humaniste. Ils revitalisent la relation au spectateur en stimulant, par l’expérience sensorielle, ses perceptions et son imaginaire.

L’immersion continue d’inspirer la programmation 2013 : deux créations qui mettent en jeu le corps et le numérique, un cirque miniature, une fantaisie pour casques audio, un jardin minéral et silencieux…où les spectateurs pourront tour à tour se glisser dans le décor, interagir ou devenir acteur de ce qui se joue…

Vous pourrez les retrouver dans le quartier de la Part-Dieu, aux Célestins-Théâtre de Lyon, aux Subsistances, dans un jardin à Saint-Priest en complicité avec le Théâtre Théo Argence et au Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape.

Le festival se destine à tous les publics, des plus jeunes aux adultes.Nous souhaitons favoriser l’éveil sensoriel et la découverte des oeuvres dès la petite enfance. Certains spectacles sont ainsi accessibles aux tout-petits et à leurs aînés.

Autour des représentations, plusieurs rendez-vous sont également proposés : visites des décors, découverte des dispositifs immersifs, rencontres avec les équipes, ateliers de pratique… Autant de façons ludiques et insolites de poursuivre l’exploration et de rattacher l’expérience vécue à la compréhension de la démarche artistique.

Micro Mondes est un espace où le réel se confronte à l’imaginaire, un lieu perméable à l’onirisme, la poésie, propice à la contemplation ou à l’action.
Il est avant tout le désir et la tentative, portés par la force du collectif, de replacer le sensible au coeur du monde.

Très bon festival !

Céline Le Roux
Directrice