du 26 nov au 1er déc 2013

Lyon - Saint-Priest - Rillieux-la-Pape

Micro Mondes est un festival de spectacle vivant et de multimédia qui se déroule à Lyon, dans l’agglomération et en Région Rhône-Alpes. Il est dédié à la création contemporaine et en particulier aux formes artistiques immersives.

On entend par "oeuvre immersive" la capacité de l’artiste à conduire le spectateur au coeur d’un univers sensoriel élaboré, à créer une atmosphère, à recourir finalement à d’autres manières de dire, par les mots et au-delà des mots. La scénographie, l’univers visuel, sonore, tactile, gustatif, sont autant d’outils qui l’accompagnent. Que l’artiste utilise les technologies d’aujourd’hui pour conduire cette démarche ou qu’il puise dans d’autres matières, il donne à voir un monde : esthétique, politique, poétique ou sensible dans lequel il convie le spectateur.

Le festival veut faire découvrir des artistes, issus du domaine du théâtre, de la danse, des arts plastiques, du multimédia... qui interrogent la polymorphie des langages et des écritures. Chaque forme produite est un véritable "monde" dont la scénographie est conçue pour plonger le spectateur dans un univers singulier et sensoriel.

Les jauges des spectacles sont volontairement limitées pour que se tisse une relation intime à l’individu, la personne.

Les nouvelles technologies, qui agissent comme des révélateurs artistiques par leur capacité à transformer les contours de l’écriture et du geste, trouvent logiquement leur place dans ce festival. C’est un axe mais pas une posture. Nous soutenons des projets où l’écriture n’est pas exclusivement littéraire, et travaillons avec des artistes qui développent une approche singulière de la narration. Un théâtre d’images, des sens, qui permet l’immersion du spectateur dans des univers artistiques atypiques.

Micro Mondes est un lieu d’utopies, un espace concret qui recèle de l’imaginaire. Il s’apparente aux "petits principes de Gulliver " et fait la tentative, par l’addition de ses forces, de l’innovation créative. Il suscite un stimulus de la perception et de la sensation et s’attache à créer les conditions d’une autre relation du public aux oeuvres.